Je me souviens en cette journée

[1] Le thème en 2013: Le féminisme, plus actuel que jamais… pour des lendemains égalitaires

Voilà le thème syndical du 8 mars 2013 en cette journée de la femme. En 2012 je vous indiquais l’importance de rester vigilantes, déterminées et solidaires afin de préserver les gains des luttes passés.  Je vous écrivais aussi à quel point le féminisme était une notion encore plus « actuelle » avec le vent de droite qui soufflait.

Malheureusement, les années précédentes nous ont démontré que nos gains sont fragiles et que nous ne devons pas les considérer comme des acquis.

Que de chemin parcouru entre celui de ma grand-mère et celui qui s’ouvre à ma nièce! De l’obligation de la famille aux choix possibles, mais ces choix sont fragiles…

Je me souviens de grand-maman, je me souviens qu’elle me racontait ses luttes quotidiennes avec l’Église et à quel point elle aurait aimé faire des études au lieu d’être envoyé dans un couvent pour apprendre la couture et comment tenir un ménage.

Je me souviens de ma mère qui a dû lutter pour avoir droit à son premier emploi, de sa lutte jeune fille pour avoir le droit à son chômage parce que le gouvernement là soupçonnait d’être enceinte. Je me souviens des luttes de cette époque pour avoir droit au divorce.

Je me souviens de ma première journée de travail : « t’es la première, arrange toi pour pas être la dernière! » Je me souviens de l’inquiétude dans les yeux de ma grand-mère et de ma mère quand elles ont compris que le monde que je choisissais était celui de la lutte syndicale « Fait attention… »

Et je me souviens de l’envie de lutter que j’ai ressentie en regardant ce bébé naissant qu’était ma nièce et que je ressens encore aujourd’hui en regardant la petite Lorie qui est dans ma vie. Je me souviens de ce désir d’aplanir, moi aussi, le trajet qu’elles décideront de prendre.

Et je souhaite qu’elles se souviennent elles aussi.


[1] Le Collectif 8 mars, Huguette Latulippe/Promotion inc. Illustration: Geneviève Guénette